top of page

ARRÊT #10 : FROSTY ACRES

Si vous vous cherchez un camping dans l’état de NewYork, n’allez pas à Frosty Acres. Les toilettes étaient dégueulasses, la piscine était verte, la plage était minuscule et pleine de guêpes de sable, la pancarte à l’entrée faisait peur et ça puait sur notre terrain (mais on soupçonne la toilette des voisins).

C’est dommage, parce que l’endroit est plein de potentiel : le paysage était magnifique, tout comme les terrains et il y avait un chat (trop cute) qui se promenait sur le camping. Selon une dame qui se promenait en cart de golf (parce qu’aux États-Unis, très peu d’Américains se déplacent en marchant), il (ou elle) s’appelait Pango.

En tout cas, disons que pour un dernier arrêt, on aurait pu rêver mieux. Parce que oui, c’est la fin de notre voyage. Mais c’est correct, parce que, après un mois sur la route, on est content de revenir au Québec.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page